Vendredi 29 mai 2020 | Dernière mise à jour 00:03

France Licencié, il provoque une panne du système informatique

Le quadragénaire prétend avoir voulu juste consulter ses mails, le tribunal de Caen a vu les choses autrement.

Condamné pour s'être introduit, depuis son domicile, dans le système informatique de la société qui s’apprêtait à le licensier.

Condamné pour s'être introduit, depuis son domicile, dans le système informatique de la société qui s’apprêtait à le licensier. Image: iStock/Warchi

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les faits se sont produits à Caen (F) en février dernier. Le système informatique d'une société de prévention des risques pour la santé au travail tombe subitement en panne. Très vite la maintenance soupçonne un employé de l'entreprise d'être à l'origine de l'incident.

L'homme a été jugé et reconnu coupable par le tribunal du chef-lieu régional. Il était en arrêt maladie après la réception de sa convocation pour un entretien préalable à son licenciement. Il a reconnu s'être introduit, depuis son domicile, dans le système informatique de la société, indique le site actu.fr.

Le condamné avance avoir juste voulu effectuer une opération de maintenance et consulter ses mails mais aurait appuyé par mégarde sur la mauvaise touche. Son argumentaire n'a pas convaincu le parquet qui, en tenant compte de son casier judiciaire vierge et du fait qu'il ait retrouvé un emploi, ne l'a condamné qu'à deux mois de prison avec sursis. Il devra néanmoins verser plus de 10'000 francs à son ex-employeur pour préjudice moral et matériel.

Créé: 25.04.2018, 15h21

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.