Samedi 7 décembre 2019 | Dernière mise à jour 02:06

Îles Galapagos Lourde amende pour avoir écrasé une tortue

Un chauffeur d'autobus, coupable d'avoir écrasé une tortue protégée des îles Galapagos, va s'acquitter d'une amende salée.

L'espèce est protégée et en danger d'extinction.

L'espèce est protégée et en danger d'extinction. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un chauffeur d'autobus pour touristes a été condamné à une lourde amende pour avoir écrasé une tortue aux îles Galapagos, ont annoncé vendredi les autorités de protection de l'environnement de cet archipel équatorien du Pacifique. La tortue en question appartient à une espèce protégée.

L'accident, qui s'est produit le 21 novembre, s'est soldé par «la destruction partielle de la carapace d'une tortue femelle de l'espèce Chelonoidis porteri», a précisé dans un communiqué le Parc national des Galapagos (PNG). La victime étant une espèce protégée et en danger d'extinction, le chauffeur coupable a été condamné à une amende de 11'347,20 dollars (environ la même somme en francs suisses), a ajouté le PNG.

Situées à 1000 km au large de l'Equateur, les Galapagos appartiennent à la réserve de la biosphère et ont servi au naturaliste anglais Charles Darwin à développer sa théorie sur l'évolution des espèces. (ats/nxp)

Créé: 30.11.2019, 01h40

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.