Dimanche 23 septembre 2018 | Dernière mise à jour 13:24

États-Unis Le malfrat perd son flingue, son pantalon et sa dignité

Un braqueur américain particulièrement maladroit est devenu la risée du Web.

Ce braqueur du Colorado prouve que le ridicule ne tue pas.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Dimanche, 17 h 30, Aurora, Colorado: un malfrat tente de braquer un magasin vendant des cigarettes électroniques. Mais il a tout foiré, comme l’ont immortalisé les caméras de surveillance.

Récapitulons en trois étapes.

1: oups, je perds mon flingue

Le voleur pénètre dans l’échoppe et s’approche de la vendeuse. Mais lorsqu’il sort son pistolet, celui-ci lui échappe. L’arme tombe sur le comptoir puis glisse du côté de la vendeuse

2: oups, je vais me faire buter

Le malfrat réagit. Il tente de franchir le comptoir pour aller récupérer son arme. Puis renonce. Car il a du jus de chaussette dans les bras? Non, il a réalisé que la vendeuse a pris son pistolet et que c’est lui qui est désormais en danger.

3: oups, j’ai les fesses à l’air

Plus qu’une solution: fuir. L’homme court vers la sortie et – probablement pour partir comme un prince – s’élance et balance un joli coup de pied aérien dans la porte pour l’ouvrir. Ce qui entraîne la chute de son pantalon... Il le relève comme il peut.

Étrangement, ce braqueur court toujours. Mais si ses dons pour la cavale sont proportionnels à ses aptitudes au braquage, ça ne devrait pas durer. (Le Matin)

Créé: 11.09.2018, 13h52

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.