Jeudi 21 novembre 2019 | Dernière mise à jour 22:17

Thaïlande Mauvais karma, il meurt écrasé par une statue de bouddha

Les habitants sculptaient un nouveau monument lorsqu'il est tombé sur le chef du village, le tuant sur le coup.

Le socle, trop fragile pour supporter une statue de 50 tonnes, a cédé.

Le socle, trop fragile pour supporter une statue de 50 tonnes, a cédé. Image: Facebook/123KondeeLive

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les villageois de Muang Wan, dans le nord-est de la Thaïlande, travaillaient ensemble à sculpter une grande statue de bouddha de 5 mètres de haut pour orner l'entrée d'un temple.

Mais, alors qu'ils étaient affairés à leur tâche ce lundi 4 novembre, ornant notamment le bas de la statue, un craquement s'est soudain fait entendre, raconte le site Kahosod. La statue a brutalement chuté en avant. Les personnes présentes se sont enfuies de tous côtés et, lorsqu'elles se sont retournées, elles ont vu que le chef du village avait eu moins de chance.

Ce dernier, âgé de 52 ans, gisait sous la statue de 50 tonnes, seules les jambes en dépassant. Les secours ont rapidement été appelés, même si son décès était évident. L'épouse de la victime, informée, est venue sur place où elle s'est évanouie en découvrant la scène, racontent les médias thaïlandais. Incapables de soulever la statue en utilisant des troncs pour faire contrepoids, le chef de la police locale a dû faire appel à une grue, qui a alors permis de retirer le cadavre.

Selon les observations faites sur place, un socle trop fragile pour supporter une statue d'un tel poids serait la cause de cet accident mortel. Aucune enquête n'a été ouverte.

Michel Pralong

Créé: 05.11.2019, 18h49

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.