Samedi 19 octobre 2019 | Dernière mise à jour 03:18

France Il menace de se couper les testicules pour soutirer de l’argent

Dans la Drôme, un cambrioleur a improvisé une menace pour le moins surprenante. Mais ça a fonctionné.

Les forces de l'ordre ont été alertées mais elles n'ont pour l'instant pas réussi à mettre la main sur l'étrange individu.

Les forces de l'ordre ont été alertées mais elles n'ont pour l'instant pas réussi à mettre la main sur l'étrange individu. Image: iStock

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Romans-sur-Isère, dans le département de la Drôme, a été le théâtre d’un fait divers «particulièrement insolite», souligne «Le Dauphiné». Et ces termes ne sont pas usurpés. Lundi vers 18 heures, un octogénaire était chez lui avec son petit-fils quand un homme a fait irruption dans la maison, sans doute après avoir escaladé le mur du jardin.

L’intrus, manifestement venu pour un cambriolage, ne s’attendait pas à tomber sur quelqu’un. Il s’est emparé d’un couteau. Pour menacer les occupants? Pas directement… «Il aurait posé la lame sous son entrejambe et menacé de se couper les testicules si on ne lui donnait pas de l’argent», explique «Le Dauphiné».

Ça a marché. Ne voulant apparemment pas prendre le risque d’assister à une scène digne d’un film d’horreur, les deux hommes lui ont remis 70 euros. Puis ils ont rapidement alerté les autorités. Mais l’étrange individu n’a pour l’instant pas été appréhendé.

R.M.

Créé: 17.09.2019, 17h15


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.