Dimanche 18 novembre 2018 | Dernière mise à jour 06:00

Russie Ils minaient des bitcoins dans un centre nucléaire

Des employés d'un important site nucléaire russe sont accusés d'avoir utilisé les ordinateurs pour créer de la monnaie virtuelle.

Image prétexte

Image prétexte Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Des ingénieurs d'un important centre de recherche nucléaire russe ont été arrêtés après avoir été découverts en train d'essayer de «miner» des bitcoins sur les puissants ordinateurs du laboratoire. Le «minage» signifie créer de la monnaie virtuelle.

Des employés du centre fédéral nucléaire russe de Sarov, une ville située à 370 kilomètres à l'est de Moscou, sont accusés de «tentative d'utilisation des ordinateurs professionnels à des fins personnelles, y compris pour du 'minage'», a déclaré vendredi une porte-parole du laboratoire, à l'agence Interfax.

Surnommée «minage», la création sur le réseau Internet de monnaies virtuelles est possible en faisant effectuer à de puissants ordinateurs des calculs mathématiques complexes. Plus puissante est la machine, plus la monnaie est créée rapidement.

Arzamas-16

Le centre de Sarov dépend de Rosatom, l'agence atomique russe, et travaille notamment au développement d'armes nucléaires. Il se situe dans une ville soumise à un régime de sécurité particulier, l'accès en étant notamment restreint, y compris aux citoyens russes.

En 2011, le centre de Sarov s'est équipé d'un superordinateur avec une capacité atteignant un pétaflop, ce qui en faisait à l'époque le douzième plus puissant au monde, selon la télévision russe.

Au cours de la guerre froide, Sarov était une ville d'importance stratégique qui portait le nom d'Arzamas-16. Son centre de recherche nucléaire est le lieu où ont été mises au point les premières armes nucléaires de l'URSS. (ats/nxp)

Créé: 10.02.2018, 02h12

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.