Mardi 7 avril 2020 | Dernière mise à jour 16:47

Birmanie Le moine cachait de la drogue

Un moine bouddhiste birman a été arrêté après la découverte de plus de 4 millions de comprimés de méthamphétamine cachés dans son monastère.

En Thaïlande, une trentaine de moines avaient été défroqués pour consommation de drogue en 2013.

En Thaïlande, une trentaine de moines avaient été défroqués pour consommation de drogue en 2013. Image: DR/Photo d'illustration

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des millions de comprimés étaient cachés dans le monastère du nord-ouest du pays, a annoncé la police lundi.

«Quand la police l'a arrêté, ils ont trouvé 400'000 comprimés dans sa voiture», a expliqué Kyaw Mya Win de la police de la province de Maungdaw.

Puis en fouillant son monastère, les forces de l'ordre ont découvert «4,2 millions de comprimés dissimulés», a-t-il ajouté.

D'après les médias locaux, l'homme est le premier moine arrêté pour possession de drogues dans cette partie reculée du pays.

L'an passé, plus de 98 millions de comprimés de cette drogue de synthèse ont été interceptés contre 50 millions en 2015.

Ce pays d'Asie du Sud-Est, qui sort de décennies de régime militaire, est l'une des plaques tournantes de la drogue dans la zone.

Quatre fois plus de saisies

La région du Triangle d'or - aux confins du Laos, de la Thaïlande et de la Birmanie - a longtemps été le principal lieu de production de l'opium et de l'héroïne, jusqu'à ce que l'Afghanistan devienne une plaque tournante de la production.

Les saisies de méthamphétamines en Asie-Pacifique ont quadruplé en cinq ans, d'après l'ONU qui estime que la production et la consommation des drogues de synthèse a explosé dans la région.

En Thaïlande, une trentaine de moines avaient été défroqués pour consommation de drogue en 2013, année où le royaume faisait face à une multiplication de scandales impliquant des religieux. (AFP/nxp)

Créé: 06.02.2017, 13h21

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.