Mercredi 20 novembre 2019 | Dernière mise à jour 14:41

Etats-Unis «Mort» puis réanimé, il clame avoir purgé sa peine

Réanimé à cinq reprises par les médecins après être tombé malade, un détenu estime depuis avoir purgé sa condamnation à vie étant donné qu'il est brièvement décédé.

Le condamné de 66 ans était brièvement passé de vie à trépas.

Le condamné de 66 ans était brièvement passé de vie à trépas. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un détenu d'une prison de l'Iowa, aux Etats-Unis, a demandé, en vain, à être libéré. Il estimait avoir purgé sa condamnation à perpétuité en «mourant» il y a quatre ans. Avant d'être réanimé.

Condamné en 1996 à une peine de perpétuité incompressible dans une affaire de meurtre, cet homme de 66 ans est tombé gravement malade en mars 2015. Transporté inconscient à l'hôpital, il a été réanimé à cinq reprises par les médecins, avant de finalement regagner sa cellule une fois rétabli et débarrassé de ses calculs rénaux.

«Soit vivant, soit mort»

Le rescapé a argué trois ans plus tard devant la justice qu'étant passé momentanément à trépas, sa perpétuité avait été purgée. Ses arguments, pour le moins originaux, n'avaient alors pas convaincu un tribunal local, pas plus que la Cour d'appel de l'Iowa, qui les a jugés mercredi «non recevables».

Il «est soit vivant, auquel cas il doit rester en prison, soit mort, et la question ne se pose alors pas», a-t-elle tranché. La possibilité que le détenu soit «mort» est «peu probable», a ajouté la Cour d'appel dans son jugement, étant donné qu'il avait lui-même signé la requête. (ats/nxp)

Créé: 08.11.2019, 19h45

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.