Samedi 15 décembre 2018 | Dernière mise à jour 14:09

Royaume-Uni Elle nargue son ex, le triangle amoureux vire au drame

Une Britannique est accusée d'avoir poussé son ancien compagnon à commettre un meurtre en le provoquant avec une photo explicite.

Sarah était en couple avec Michael quand David a basculé dans l'horreur.

Sarah était en couple avec Michael quand David a basculé dans l'horreur.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Sarah Bramley, 29 ans, est au centre d'une sordide histoire de triangle amoureux qui a très mal tourné. En décembre 2017, son ex-compagnon âgé de 33 ans a été condamné à 22 ans et demi de prison pour le meurtre de Michael Lawson, 34 ans.

David Saunders n'a pas supporté de voir la jeune femme avec un autre homme et s'est vengé en poignardant son rival dans une rue de Darlington (est de l'Angleterre), en juillet 2017. Au tribunal, le juge n'a pas adhéré à la théorie de la défense, qui assurait que Saunders n'avait pas l'intention de tuer la victime.

L'affaire ne s'arrête cependant pas là, selon le «Sun». Après le meurtre, Sarah Bramley a quitté le Royaume-Uni pour l'Australie, mais la police l'attendait le mois dernier lorsqu'elle est rentrée au pays. Les autorités reprochent en effet à la jeune femme d'avoir poussé à bout son ex-copain en lui envoyant une photo très explicite d'elle en plein acte sexuel avec son nouveau compagnon.

Sarah Bramley devra se présenter le mois prochain devant la cour. Le juge en charge du dossier estime que la fameuse photo a eu un «impact très important» sur l'état d'esprit de David Saunders et qu'elle l'a «fait basculer». La jeune femme devra répondre d«'assistance à la commission d'un crime» (Le Matin)

Créé: 14.05.2018, 21h29

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.