Jeudi 5 décembre 2019 | Dernière mise à jour 20:16

France Nordahl L: des parents décrivent «un prédateur en chasse»

Quelques heures avant que la petite Maëlys ne soit enlevée, un couple de Pont-de-Beauvoisin (F) avait relevé le comportement inquiétant de l'ex-militaire. Témoignage.

Le comportement de Nordah L. le soir des faits avait suscité la méfiance d'un couple de voisins.

Le comportement de Nordah L. le soir des faits avait suscité la méfiance d'un couple de voisins. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Avec le recul, je pense qu'il était en mode prédateur. Il recherchait une proie. Et sa proie, cela aurait pu être notre fille», confie ce père de famille au «Parisien».

Le 26 août 2017, quelques heures avant l'enlèvement de Maëlys, ce dernier fêtait l'anniversaire de sa compagne dans leur maison de Pont-de-Beauvoisin, en Isère, non loin de la salle des fêtes où Maëlys et ses parents participaient à un mariage. «Il y avait plusieurs enfants [...] C'était la fête», se souvient l'épouse.

En fin d'après-midi, le père de famille sort en compagnie de son beau-frère pour racheter des bouteilles d'alcool. Et croise Nordahl L. qui attendait dans sa voiture sur un parking à proximité. Le beau-frère, qui le «connaissait un peu», l'aborde. Une invitation pour «venir boire un coup» lui est même proposée. Mais l'ex-militaire décline.

«Quelque chose de pas net»

Vers 22 heures, après être passé à la fête de mariage à laquelle prenait part Maëlys, Nordahl L. est de retour. «Alors qu'il n'est pas censé connaître ma fille, il s'est dirigé vers moi en me demandant si j'étais bien sa maman», raconte l'épouse au quotidien parisien. «Il m'a alors dit: «votre fille est très jolie, gentille et polie». J'ai alors senti qu'il y avait quelque chose de pas net.»

Méfiante, la mère a dès lors gardé sa fille sous étroite surveillance. Et Nordahl L. a fini par quitter la soirée.

Quelques heures plus tard, dans la nuit, l'ex-militaire finira par enlever Maëlys à la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin. Avant de la tuer.

J.Z.

Créé: 12.11.2019, 08h34

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.