Samedi 30 mai 2020 | Dernière mise à jour 20:51

Fait divers Nouveau règlement de comptes à Marseille: un mort

C'est le seizième règlement de comptes mortel dans les Bouches-du-Rhône depuis le début de l'année.

Le jeune homme de 26 ans sortait de chez son frère, dans ce pâté de maisons de la rue de Lyon, à Marseille, lorsqu'il a été froidement abattu.

Le jeune homme de 26 ans sortait de chez son frère, dans ce pâté de maisons de la rue de Lyon, à Marseille, lorsqu'il a été froidement abattu. Image: Google Street View

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un jeune homme de 26 ans, connu des services de police, a été abattu dans la nuit de dimanche à lundi dans un nouveau règlement de comptes à Marseille, selon la police. Il s'agit du seizième règlement de comptes mortel dans le département des Bouches-du-Rhône depuis le début de l'année.

La victime appartenait à la communauté des gens du voyage. Elle a été tuée vers 3 heures du matin de plusieurs balles de calibre 9 mm, à la tête, au thorax et au cou, alors qu'elle sortait de chez son frère, qui habite un immeuble du XVe arrondissement de la ville, rue de Lyon.

Les enquêteurs de la brigade criminelle de la Direction interrégionale de police judiciaire de Marseille privilégient la piste d'un différend sur fond de trafic de stupéfiants. Le jeune homme abattu était en effet connu pour trafic de stupéfiants et d'armes, ainsi que pour violence et recel.

Créé: 23.07.2012, 21h06

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.