Mardi 22 octobre 2019 | Dernière mise à jour 18:13

Cellule Nouvel incendie à la prison de Fribourg

Une épaisse fumée s'est répandue dans la prison centrale de Fribourg. Les détenus ont été évacués temporairement dans la cour. Il s'agit du deuxième incendie en 2 semaines.

Cellule détruite par le feu.

Cellule détruite par le feu. Image: Police cantonale de Fribourg

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un incendie s'est déclaré lundi matin à la prison centrale de Fribourg. Vingt-quatre détenus ont été évacués dans la cour de l'établissement pendant que les agents de détention ont maîtrisé le sinistre. Personne n'a été blessé.

L'alerte a été lancée vers 9h20 en raison d'un fort dégagement de fumée provenant d'une cellule du deuxième étage et se propageant dans les couloirs. Les gardes ont réussi à éteindre les flammes avant l'arrivée des pompiers, a indiqué la police fribourgeoise.

Ces derniers ont ventilé le bâtiment pendant plusieurs heures avant que les prisonniers puissent regagner leurs cellules. Des ambulanciers les ont auscultés pour s'assurer que personne n'avait été intoxiqué par les fumées. Aucun détenu n'a nécessité de soins complémentaires.

Le montant des dommages ne peut pas être estimé pour le moment. Une enquête est en cours pour déterminer la cause du sinistre. Il y a quinze jours, le même établissement a déjà été la proie des flammes. Un prisonnier, qui avait respiré une forte quantité de fumée, avait été transporté par la Rega à Genève.

Créé: 10.06.2019, 14h37

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.