Lundi 24 juin 2019 | Dernière mise à jour 13:40

DEBAT SUR LES ARMES Nouvelle fusillade dans une école américaine

Un élève d'un collège du Nouveau-Mexique a tiré sur ses camarades, blessant un employé et deux élèves, dont l'un est dans un état critique.

Ce mardi 14 janvier, devant l'école de Roswell, au Nouveau-Mexique.

Ce mardi 14 janvier, devant l'école de Roswell, au Nouveau-Mexique. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un élève a ouvert le feu dans un collège de Roswell, au Nouveau-Mexique (dans le sud-ouest des Etats-Unis), blessant un employé et deux élèves, dont l'un est dans un état critique, ont annoncé les autorités américaines.

La fusillade s'est produite vers 7h30 dans le gymnase du collège Berrendo et le tireur a été arrêté, ont ajouté les autorités.

«Pour l'heure, nous pouvons confirmer que deux élèves ont été blessés, un garçon et une fille, ainsi qu'un employé de l'école», a déclaré la gouverneur du Nouveau-Mexique Susana Martinez, lors d'une conférence de presse.

Intervention d'un employé de l'école

«Un garçon de 12 est actuellement dans un état critique et se trouve à l'hôpital de Lubbock», dans l'Etat voisin du Texas (sud), a précisé Mme Martinez. «Une fille de 13 ans est dans un état grave», a-t-elle ajouté.

La troisième personne blessée est un employé de l'école, qui a maîtrisé le tireur. «Le tireur a vite été arrêté par l'un des employés, qui s'est dirigé directement vers lui et lui a demandé de baisser son arme, ce qu'il a fait», a déclaré Mme Martinez.

Il a également été aidé par un policier, qui déposait son propre enfant au collège quand la principale de l'établissement l'a aperçu et lui a demandé son aide. L'employé blessé «n'a pas demandé d'aide médicale car il voulait continuer à s'occuper des enfants dans le gymnase», a dit Mme Martinez.

Action isolée

Peter Kassetas, chef de la police du Nouveau-Mexique, a déclaré pour sa part que le tireur avait probablement agi seul. «Je pense que nous avons arrêté le seul responsable de tout cela», a-t-il affirmé, précisant qu'il ne connaissait pas à cette heure le motif de la fusillade.

Selon les premiers éléments de l'enquête, le tireur aurait fait irruption dans le gymnase, son arme cachée dans un sac. Il aurait sorti l'arme -que M. Kassetas n'a pas souhaité décrire- juste avant de tirer.

Cette fusillade vient s'ajouter à une longue liste de drames similaires. Mi-décembre, un an après le massacre de 20 enfants dans une école de Newtown (Connecticut, nord-est), un lycéen armé d'un fusil de chasse avait ouvert le feu dans un lycée du Colorado (ouest), avant de retourner l'arme contre lui. Une jeune fille, blessée au visage, a succombé à ses blessures quelques jours plus tard. (afp/nxp)

Créé: 14.01.2014, 23h50


Sondage

La vague de chaleur à 40° qui s'annonce cette semaine sur la Suisse vous inquiète-t-elle?



S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.