Mardi 18 juin 2019 | Dernière mise à jour 17:39

Californie Il passe une nuit à lécher l'interphone d'une maison

Un homme est entré à plusieurs reprises dans le jardin d'une propriété à Salinas, entre 2 h et 5 h du matin, pour se livrer à une bien étrange activité.

Roberto Arroyo a passé des heures à lécher un interphone.

Roberto Arroyo a passé des heures à lécher un interphone. Image: Capture écran KION546

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Roberto Arroyo a de curieuses activités. Le Californien a été surpris par une caméra de surveillance en train de lécher, pendant des heures (!), l'interphone d'une propriété.

Selon la police de Salinas, le bougre est entré dans le jardin de la propriété à plusieurs reprises entre 2 h et 5 h du matin.

La propriétaire, Sylvia Dungan, n'était pas chez elle au moment de la visite étrange d'Arroyo. En revanche, ses enfants étaient dans la bâtisse: «Cela montre à quel point il est important d'assurer la sécurité dans sa maison», a déclaré la maman à KION546.

Roberto Arroyo n'a pas su expliquer pourquoi il avait ainsi lécher l'interphone. L'homme est également accusé d'avoir volé des rallonges alimentant des décorations de Noël.

Arroyo, dont l'attitude a été qualifiée d'«étrange» par la police, a été arrêté et sera présenté dans les heures à venir à la justice californienne.

(Le Matin)

Créé: 11.01.2019, 06h36

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.