Dimanche 22 juillet 2018 | Dernière mise à jour 18:01

Zurich Un octogénaire tue sa femme à l'hôpital

Un drame conjugal a eu lieu dans la nuit de mardi à mercredi à Affoltern am Albis. Deux morts sont à déplorer.

Le drame s'est déroulé à l'hôpital d'Affoltern am Albis (ZH).

Le drame s'est déroulé à l'hôpital d'Affoltern am Albis (ZH). Image: dr

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un homme de 83 ans a tué son épouse du même âge dans la nuit de mardi à mercredi, alors que celle-ci se trouvait à l'hôpital d'Affoltern am Albis (ZH). Le retraité a ensuite retourné l'arme contre lui.

Peu après minuit, les soignants ont entendu des coups de feu, indique la police cantonale zurichoise. Accourus dans la chambre, ils ont trouvé la patiente dans son lit, présentant une blessure par balle. Son mari gisait au sol, également blessé par balles.

Malgré les tentatives de réanimation, tous deux ont succombé à leurs blessures. Les circonstances exactes et le mobile de l'acte font l'objet d'une enquête.

«Par respect pour la protection des données», la police, contactée par l'ats, ne précise pas depuis combien de temps la femme se trouvait à l'hôpital, ni son état de santé. Elle ne dit pas non plus comment l'homme a pu pénétrer dans l'hôpital au milieu de la nuit. (ats/nxp)

Créé: 10.01.2018, 10h06

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.