Mercredi 16 octobre 2019 | Dernière mise à jour 17:51

Etats-Unis On le croyait mort, il réapparaît à un barbecue

Un homme que sa famille pensait à tort décédé à l'hôpital est réapparu lors d'un barbecue. Une plainte a été déposée contre la police.

Image d'illustration

Image d'illustration Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Lorsque les médecins du Mercy Hospital à Chicago les ont appelées en leur disant que leur frère n'avait aucun espoir de guérir, les soeurs d'Alfonso Bennett ont accepté l'arrêt des soins. Mais l'homme qui agonisait à l'hôpital était en fait quelqu'un d'autre, un dénommé Elisha Brittman.

Cette semaine, les familles Bennett et Brittman ont donc porté plainte contre la police de Chicago et le Mercy Hospital, en les accusant de négligence.

L'étrange et triste affaire remonte à fin avril, quand un homme nu et gravement blessé, retrouvé sous une voiture à Chicago, a été admis au Mercy Hospital. La police avait alors dit aux soeurs d'Alfonso Bennett qu'il s'agissait de leur frère.

Bien qu'elles aient eu des doutes sur son identité, elles ont finalement accepté de le débrancher et qu'il soit transféré vers une unité de soins palliatifs, où il est décédé trois jours plus tard. Mais alors qu'elles préparaient ses funérailles, quelle n'a été leur surprise quand Alfonso Bennett a fait son apparition à un barbecue chez une amie.

«Il est vivant!»

«Elle a dit: il est ici! Il est vivant! », a rapporté Yolanda Harvey, l'une des soeurs d'Alfonso, lors d'une conférence de presse des familles Bennett et Brittman au cours de laquelle elles ont annoncé porter plainte.

L'homme qui est décédé a été identifié grâce à ses empreintes digitales. Il s'agissait d'Elisha Brittman, 69 ans. «En résumé, cette situation (...) aurait pu être facilement évitée et aurait dû l'être», a dit l'avocat des familles, Cannon Lambert.

Dans un communiqué transmis au quotidien «Chicago Tribune», la police a dit avoir ouvert une enquête. «Dire que nous avons des questions est un euphémisme», dit le texte. «Des inspecteurs sont en train d'examiner tous les aspects de cette affaire --de la réponse à ce qui s'est passé aux évènements ayant mené à l'hospitalisation et à la notification des membres de la famille». (afp/nxp)

Créé: 05.07.2019, 23h35


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.