Dimanche 21 juillet 2019 | Dernière mise à jour 23:28

Peste bubonique Mais pourquoi ont-ils mangé de la marmotte crue?

Une dizaine de Suisses est en quarantaine en Mongolie car des habitants de la région ont succombé à la peste après avoir ingéré de la marmotte.

Suite à deux décès attribués à la peste bubonique, les autorités sanitaires ont pris leurs précautions à Ölgii, à l’ouest de la Mongolie.

Suite à deux décès attribués à la peste bubonique, les autorités sanitaires ont pris leurs précautions à Ölgii, à l’ouest de la Mongolie.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pour une alerte à la peste bubonique, quelque 150 personnes sont sous surveillance et plusieurs touristes sont bloqués dans l’ouest de la Mongolie, dont une dizaine de touristes suisses placés en quarantaine, a révélé le «Matin» ce lundi. À l’origine, on trouve la mort d’un couple membre de la minorité kazakhe, tous deux décédés de la maladie. Qu’ils ont contractée en mangeant de la marmotte crue.

Le «Siberian Times» avait pour sa part affirmé que les victimes étaient des touristes russes avant que le gouverneur provincial, Aipiin Gilimkhaan, n'indique qu'il s'agissait de «gens de la région». Le quotidien précise que le couple aurait ingéré «de la viande crue et des organes internes» de l’animal. Forbes avance même que les victimes auraient mangé les «reins d’une marmotte contaminée».

Bon pour la santé...

Qu’est-ce qu’il leur est passé par la tête? «Une vieille tradition mongole prétend que la viande crue et des organes internes d’une marmotte fraîchement tuée renforcent la santé», rapporte le «Siberian Times».

Une explication qu’on trouve ailleurs. Dans un guide américain intitulé «Mongolia», il est détaillé que dans l’ancienne médecine traditionnelle locale, on pense que «manger le rein gauche cru d’une marmotte» permet de soigner son propre rein gauche.

Chasse interdite

Difficile de savoir si cette tradition reste vivace. Mais elle subsiste manifestement. En 2015 le portail d’information local gogo Mongolia avait publié un petit article intitulé: «n’avalez pas de la viande crue de marmotte». Cette année-là, était-il noté, neuf cas de transmission de peste avaient été recensés – dont deux mortels. «Les étrangers voyageant en Mongolie doivent être conscients du problème et refuser de goûter à la viande crue et aux organes de marmotte», était-il écrit. En glissant au passage que «la Mongolie a une loi qui interdit la chasse aux marmottes».

Voilà tout le monde prévenu. Quant aux voyageurs confinés, les nouvelles sont rassurantes. Le Département fédéral des affaires étrangères a expliqué que selon ses informations, la santé de la dizaine de touristes suisses en quarantaine «n’est pas en danger». Et les autorités locales ne pensent pas que la situation est critique ou proche de l’épidémie.

Près de 600 morts

Pour rappel, la peste bubonique se transmet habituellement via des puces infectées après avoir mordu un rat ou un autre petit mammifère. Contrairement à ce que l’on peut croire, la maladie existe toujours. Entre 2010 et 2015, selon les données de l’Organisation mondiale de la santé, 3248 cas de peste ont été enregistrés sur la planète. Surtout en Afrique. Dont 584 mortels.

Créé: 06.05.2019, 17h42

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.