Mercredi 23 octobre 2019 | Dernière mise à jour 14:21

Pakistan Des oreilles de chat pour le ministre en plein Facebook Live!

Suite à l'erreur d'un technicien, une conférence de presse qui se tenait vendredi à Peshawar a viré à la rigolade, sur les réseaux sociaux.

Le ministre de l’Information d’une province du Pakistan avait un look étrange, sur Facebook Live.

Le ministre de l’Information d’une province du Pakistan avait un look étrange, sur Facebook Live. Image: Capture écran Fcebook Live

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Vendredi dernier était retransmise, via le service Facebook Live, une conférence de presse du ministre de l’Information d’une province du Pakistan, qui se tenait à Peshawar.

Le problème, c'est que le très sérieux homme politique est apparu affublé... d’une moustache et d’oreilles de chat! En effet, un malheureux technicien avait activé par erreur le fameux filtre du logiciel.

Aussitôt, les internautes, amusés par cette situation cocasse, ont commenté les images à grands coups de «miaou, miaou».

Le ministre de l’Information a tenu à préciser que le filtre avait été activé «par erreur» et non intentionnellement. «C’était un accident», a-t-il commenté, ajoutant un brin gêné que «deux responsables assis à côté de [lui] ont aussi été touchés par le filtre chat».

Sur Facebook, la vidéo a finalement été supprimée. Et remplacée par des images sans trucages.

Créé: 17.06.2019, 07h11


Sondage

Selon vous, faut-il conserver...




Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.