Mardi 26 mai 2020 | Dernière mise à jour 22:33

Vaud Orllati-Nicod: plainte en diffamation classée par le TF

Le Tribunal fédéral a définitivement classé la plainte en diffamation à l’encontre de l’ancien secrétaire général du Département vaudois du territoire et de l’environnement.

Le bras droit de Bernard Nicod aurait utilisé l’expression «Ils savent manier la caisse en bois» à propos du groupe rival Orllati, laissant ainsi entendre que celui-ci pourrait avoir recours à la violence.

Le bras droit de Bernard Nicod aurait utilisé l’expression «Ils savent manier la caisse en bois» à propos du groupe rival Orllati, laissant ainsi entendre que celui-ci pourrait avoir recours à la violence. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Tribunal fédéral a définitivement classé la plainte en diffamation à l’encontre de l’ancien secrétaire général du Département vaudois du territoire et de l’environnement. Elle avait été déposée fin 2018 le cadre de l’affaire Orllati-Nicod.

L’ancien haut fonctionnaire était mis en cause pour des déclarations attribuées dans un rapport au directeur de Bernard Nicod SA. Il y mentionnait que le bras droit de Bernard Nicod avait utilisé l’expression «Ils savent manier la caisse en bois» à propos du groupe rival Orllati, laissant ainsi entendre que celui-ci pourrait avoir recours à la violence.

Le duel Orllati – Nicod a démarré en 2016

En juin 2019, le Ministère public a toutefois ordonné le classement de la procédure pénale dirigée contre l’ancien secrétaire général. Une décision confirmée en octobre par le Tribunal cantonal et, désormais, par le Tribunal fédéral. Dans son arrêt du 4 mai, la Haute Cour mentionne notamment que le fonctionnaire, qui agissait en tant que représentant de l’État, ne pouvait pas être attaqué personnellement.

Affaire politico-judiciaire aux multiples rebondissements, le duel Orllati – Nicod a démarré en 2016. Le fond du litige n’a toujours pas été éclairci, à savoir si le clan de Bernard Nicod a bel et bien mené une campagne de dénigrement envers son rival, l’accusant notamment d’atteinte à l’environnement.

«Le Matin Dimanche» a révélé dans sa dernière édition que le magnat immobilier lausannois devait être entendu ce printemps par le procureur, mais que l’audience a été annulée en raison du coronavirus. (arrêt 6B_1310/2019 du 4 mai 2020). (ATS/Le Matin)

Créé: 13.05.2020, 16h01

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.