Vendredi 22 novembre 2019 | Dernière mise à jour 21:47

Grisons L'ours M13 rend visite à une école

L'ours brun M13 refait parler de lui à Poschiavo, dans les Grisons. Mercredi entre 5h30 et 6h00, le plantigrade a rendu visite à une école, où il a dévasté deux ruches installées devant l'établissement.

L'ours M13 en balade dans les Grisons.

L'ours M13 en balade dans les Grisons. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'ours brun M13 refait parler de lui à Poschiavo (GR). Mercredi entre 5h30 et 6h00, il a rendu visite à une école, où il a dévasté deux ruches installées devant l'établissement à des fins d'enseignement. Dans la nuit de lundi à mardi, il avait déjà tué deux moutons dans le Val Poschiavo.

Les derniers événements survenus dans cette vallée italophone des Grisons ne changent rien à l'évaluation dont fait l'objet le plantigrade, indique à l'ats le biologiste Hannes Jenny, de l'Office cantonal de la chasse. M13 reste considéré comme un «ours singulier à la limite de l'ours à problème».

Il ne s'agit de loin pas de son premier passage en zone habitée. La plupart du temps, il reste en bordure des localités, précise M. Jenny.

La visite de l'ours à l'école de Poschiavo a été révélée par l'établissement scolaire lui-même. La direction de l'école a immédiatement fait installer un grillage électrifié autour du site. M13 a a été aperçu pour la première fois dans les Grisons à Pâques. Depuis, il chemine en permanence entre l'Italie, l'Autriche et les Grisons. (ats/nxp)

Créé: 10.10.2012, 18h21

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.