Lundi 18 novembre 2019 | Dernière mise à jour 16:36

Royaume-Uni Parce qu'il le «suivait partout», il bat son chien à mort

Un ancien magistrat a écopé de 18 semaines de prison avec sursis pour avoir frappé son chien avec un marteau avant de l'étrangler et de le jeter au fleuve, dans le nord de l'Angleterre.

Molly, 6 ans, a subi un bien triste sort.

Molly, 6 ans, a subi un bien triste sort. Image: RSPCA

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le 6 décembre dernier, le corps de Molly, un berger allemand de six ans, avait été retrouvé échoué au bord de la Tyne, un fleuve du nord de l'Angleterre.

À l'aide de la puce électronique de l'animal, l'organisation de lutte contre la cruauté animale RSCPA est remontée jusqu'à son propriétaire: Melvyn Hall, un ancien magistrat de 71 ans.

Contacté par un inspecteur de l'organisation, Melvyn Hall avait dans un premier temps expliqué que «Molly était décédée d'une rupture de l'anévrisme et qu'il avait alors consulté un vétérinaire local», rapporte «The Independent».

Plusieurs versions

Mais d'après la RSPCA, l'ex-juge a changé sa version de l'histoire à plusieurs reprises. Lors d'un second échange, il a ainsi indiqué qu'il avait simplement «retrouvé la chienne morte à son domicile alors qu'il revenait des courses».

Avant de finalement passer à de cruels aveux, expliquant avoir frappé Molly à la tête avec un marteau, l'avoir étranglée avec une corde à linge et jeté son corps dans la Tyne. «Il avoué l'avoir fait parce qu'elle le suivait partout et qu'elle lui tapait sur les nerfs. Il m'a montré où il l'avait fait, dans son abri de jardin, et m'a donné le marteau qu'il avait utilisé.»

Le marteau utilisé pour frapper le berger allemand (Crédit: RSPCA)

Dénoncé, Melvyn Hall a comparu mercredi dernier devant le Tribunal de Teesside, où il a été condamné à 18 semaines de prison avec sursis pour avoir violé la loi sur la protection des animaux et avoir causé des souffrances inutiles.

Il a également été interdit à vie de détenir des animaux domestiques et devra s'acquitter de 1200 francs de frais de justice.

Créé: 07.07.2019, 12h19

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.