Samedi 19 octobre 2019 | Dernière mise à jour 21:44

Australie Pari stupide: il serait mort après avoir mangé un gecko

David Dowell est décédé dans des conditions atroces, des suites d’une infection aux salmonelles. Car il aurait avalé un lézard.

En couple depuis quinze ans, l'Australien David Dowell était père de trois filles.

En couple depuis quinze ans, l'Australien David Dowell était père de trois filles. Image: Facebook

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Plus de six mois après le décès de David Dowell, sa famille cherche toujours des réponses. Cet Australien du Queensland, père de trois filles, s’est rué à l’hôpital en décembre dernier, dans un état terrible. Selon sa famille, détaille «The Independent», il s’était mis à «vomir de la bile verte, son urine était devenue noire» et du liquide lui avait coulé dans l’estomac. Tellement «qu’il avait l’air d’être enceint de six mois».

Le malheureux souffrait en fait d’une infection aux salmonelles. Et il n’avait pas survécu: David Dowell est mort lors d’une opération. Or, selon ses proches, il est décédé dix jours après une soirée durant laquelle on l’a mis au défi d’avaler un gecko…

Témoignages contradictoires

L’a-t-il mangé? La famille sait que le pari a bien été lancé. Mais n’a pas de certitudes sur le reste. «On n’a pas de preuve», résume la sœur du défunt Hannah dans le «Brisbane Times». Elle raconte avoir recueilli des témoignages contradictoires. «Oui, je l’ai vu le manger», a affirmé un participant à la soirée. «Non, je ne l’ai pas vu», l’a démenti un autre.

Quoi qu’il en soit Allira, la compagne du défunt, a raconté l’hypothèse de l’ingestion d’un gecko à un médecin. Qui lui a dit que si c’était le cas, ça pouvait être la cause de la souffrance et de la mort de David Dowell.

Le «type qui a bouffé le gecko»

Une affirmation confirmée par le professeur de l’Université de Queensland Mark Turner. Il a expliqué au «Brisbane Times» que de nombreux animaux peuvent être porteurs de salmonelles: tortues, serpents, grenouilles ou geckos. «Si le gecko a été mangé, puis digéré, il est possible que ça ait libéré les salmonelles. Mais je n’avais jamais entendu rien de tel auparavant», a-t-il commenté.

L’enquête n’est pas bouclée, notent les médias locaux. En attendant, l’atroce et absurde histoire s’est évidemment répandue. Et la famille doit endurer une seconde douleur, voir leur proche décédé réduit au «type qui a bouffé le gecko», raconte en substance «The Independent».

«Je ne veux pas qu’on se souvienne de lui comme ça. Je veux me souvenir des moments heureux», lâche sa compagne sur 7News.

Créé: 04.07.2019, 09h39


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.