Mardi 11 décembre 2018 | Dernière mise à jour 09:25

Transports Les passagers du LEB ont-ils été en danger?

Une rame bondée du Lausanne-Echallens-Bercher a été immobilisée hier matin dans le tunnel de Chauderon, à Lausanne.

Après de longues minutes d’attente, les voyageurs quittent le LEB et marchent le long des voies vers le terminus du Flon.

Après de longues minutes d’attente, les voyageurs quittent le LEB et marchent le long des voies vers le terminus du Flon.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Rester enfermée dans un wagon bondé durant quinze minutes, dans l’obscurité totale, a été une expérience finalement assez flippante. Il y avait même quelques cris.» Hier matin, vers 7 h 30, Camille était à bord du train Lausanne-Echallens-Bercher (LEB) qui s’est immobilisé en plein tunnel de Chauderon, sous le centre-ville. Après de longues minutes d’inquiétude, les voyageurs ont pu finalement quitter la rame. Puis, fait exceptionnel, c’est à pied, le long des voies ferrées souterraines, qu’ils ont rejoint le terminus du Flon. A 9 h, la situation était rétablie et les trains circulaient de nouveau normalement.

Les haut-parleurs crachotaient

Face à cette procédure inédite, une question se pose: les voyageurs ont-ils couru un danger quelconque en marchant de longues minutes le long des rails dans un tunnel? «Absolument aucun, explique Céline Epars, chargée de communication aux Transports publics lausannois (TL). Si la décision d’évacuer les voyageurs a été prise, c’est que les conditions optimales de sécurité étaient assurées.» Elle précise que les rails ont été éclairés afin que les gens ne trébuchent pas. «Nos collaborateurs sont formés pour faire face à ce type de situation», assure-t-elle. Une version des faits qui fait sourire cet autre voyageur présent sur les lieux: «Les haut-parleurs du wagon crachotaient des sons inaudibles. Nous n’avons pas été informés de ce qui arrivait. A un moment, les portes du wagon se sont ouvertes et nous sommes sortis, tout simplement.»

Cette procédure ne heurte pas l’Office fédéral des transports qui rappelle que chaque entreprise établit un concept de sécurité qui se doit de répondre aux normes en vigueur. Une autre question vient à l’esprit: pourquoi le train s’est-il immobilisé? Selon nos informations, il s’agirait d’une erreur commise par le conducteur, un intérimaire détaché par une entreprise spécialisée. «Depuis la vente du LEB aux TL, une dizaine de pilotes ont quitté l’entreprise, explique un employé. Résultat, le temps que de nouveaux conducteurs soient formés, la direction fait appel à des intérimaires.»

La leçon est tirée

A la lumière des événements d’hier matin, sont-ils suffisamment qualifiés? «Oui, ils doivent même obtenir une extension de leur licence, précise notre interlocuteur. Leur seul défaut, c’est de ne pas connaître toutes les petites combines liées au pilotage du LEB.» Du côté des TL, on tire les leçons en incluant la situation vécue hier dans un exercice de simulation en temps réel effectué régulièrement par tous les conducteurs. Son nom? «Le train fantôme». (Le Matin)

Créé: 21.03.2015, 11h27

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.