Jeudi 14 novembre 2019 | Dernière mise à jour 02:22

Procès Payer des impôts? «C’est contre la volonté de Dieu»

Depuis 2011, une famille australienne refuse de s’acquitter de ses impôts pour des motifs religieux. La justice ne l’a pas entendu de cette oreille.

Rembertus Cornelis Beerepoot et sa sœur Fanny Alida ont été condamnés. Ils sont ici avec leur maman, Lida (à gauche).

Rembertus Cornelis Beerepoot et sa sœur Fanny Alida ont été condamnés. Ils sont ici avec leur maman, Lida (à gauche).

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les Beerepoot, une famille chrétienne australienne vivant en Tasmanie, refusent de payer leurs impôts. Pour des motifs religieux, affirment-ils. Ils ont tenté de défendre leur point de vue lors de leur procès, qui s’est tenu mercredi. «Transférer notre allégeance de Dieu au Commonwealth reviendrait à se rebeller contre Dieu et donc briser le premier commandement», a plaidé Rembertus Cornelis Beerepoot.

Payer des impôts est «contre la volonté de Dieu», a continué M. Beerepoot, relate la BBC. «Nous pensons que la constitution affirme le fait que le Commonwealth est dans la juridiction de la loi de Dieu tout-puissant et que la loi de Dieu tout-puissant est la loi suprême de ce pays», a-t-il enchaîné, selon ABC News.

Des malédictions sur l'Australie

Rembertus Cornelis Beerepoot a encore précisé que ne pas reconnaître la loi de Dieu comme «loi suprême» de l’Australie avait déjà eu des conséquences très concrètes. «Alors que nous sortons de la juridiction de Dieu, ce pays a reçu des malédictions que nous voyons déjà sous forme de sécheresses et d’infertilité», a-t-il lancé.

Aussi surprenants qu’ils puissent paraître, la Cour Suprême de Tasmanie a écouté les arguments de Rembertus Cornelis Beerepoot et de sa sœur Fanny Alida, qui gèrent une ferme vendant du miel et différents produits liés à l’apiculture.

«Tu ne payeras point d’impôt»...

Le juge Stephen Holt s’est d’abord placé sur le même registre. Mais a expliqué en somme ne pas trouver dans la Bible des arguments contre les contributions publiques. «Vous ne pourrez pas me trouver dans les Écritures un passage indiquant «tu ne payeras point d’impôt», a-t-il lancé aux accusés. Avant d’estimer que les affaires civiles et la loi de Dieu «opéraient dans différentes sphères».

Le juge Holt a tenu à indiquer qu’il pensait que les prévenus étaient sincères dans leur démarche. Mais il est ensuite revenu plus terre à terre car les Beerepoot ne se sont plus acquittés de leurs dus depuis 2011. Le frère et la sœur ont donc été condamnés à payer leurs dettes fiscales, les frais administratifs et divers intérêts. Soit 1,6 million de dollars australiens chacun – un peu plus de 1,1 million de francs. Et ce quelle que soit la volonté de Dieu.

Créé: 19.07.2019, 07h46

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.