Lundi 21 octobre 2019 | Dernière mise à jour 03:26

Zurich Arrêté alors qu'il menait sa fille à un rencart sexuel

L'homme de 44 ans a été confondu par un enquêteur de la police cantonale zurichoise sous couverture.

Police cantonale zurichoise.

Police cantonale zurichoise. Image: archive/photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un pédophile présumé de 44 ans a été arrêté à Zurich. Il a été confondu par un enquêteur de la police cantonale zurichoise sous couverture.

L'homme a été arrêté le 8 mai dernier, ont annoncé lundi la police cantonale zurichoise et le Ministère public. Il aurait proposé des images pédopornographiques sur le darknet - réseau internet où l'on peut échanger des fichiers anonymement - et y aurait également décrit ses activités sexuelles avec des enfants.

Le Suisse se serait aussi montré intéressé à rencontrer des femmes et leurs enfants. Début mai, il a convenu d'une rencontre avec une femme rencontrée sur le Web, qui s'avérait en fait être l'agent zurichois. Il s'est présenté au rendez-vous avec sa fille de trois ans. Mais c'est la police qui l'attendait.

Selon les premiers éléments de l'enquête, la fillette aurait pu être amenée pour participer en tant que spectatrice aux activités sexuelles de son père. Après l'arrestation de ce dernier, elle a été confiée à sa mère, qui vit avec lui. Le suspect a été interrogé et déféré au Ministère public. (ats/nxp)

Créé: 20.05.2019, 11h46


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.