Lundi 21 janvier 2019 | Dernière mise à jour 01:41

Sundance La pédophilie présumée de Michael Jackson ressurgit

Un documentaire retrace l'histoire de deux trentenaires qui assurent avoir été victimes d'abus sexuels de la part du «Roi de la pop». Les héritiers de l'artiste le qualifient de «scandaleux et pathétique».

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les héritiers de Michael Jackson ont qualifié jeudi de «scandaleux et pathétique» un nouveau documentaire accusant le chanteur défunt d'agressions sexuelles sur deux enfants.

«Leaving Neverland», qui doit être présenté au festival du film de Sundance à la fin du mois, retrace l'histoire de deux trentenaires qui assurent avoir été victimes d'abus sexuels de la part du «Roi de la pop» lorsqu'ils étaient âgés de 7 et 10 ans.

«Voilà encore une oeuvre extravagante, une tentative scandaleuse et pathétique d'exploiter et de tirer profit de Michael Jackson», ont dénoncé les héritiers du chanteur dans un communiqué diffusé par différents médias américains.

«De vieilles allégations infondées»

Ce «prétendu» documentaire est «juste une réédition de vieilles allégations infondées. Il serait surprenant qu'un quelconque réalisateur digne de ce nom soit impliqué dans un tel projet», poursuit le texte.

Le documentaire, qui tire son nom du ranch fantasmagorique construit par l'artiste en Californie, a été réalisé par Dan Reed. Ce dernier a déjà signé plusieurs documentaires, dont un consacré aux attentats meurtriers contre la rédaction de Charlie Hebdo, à Paris en 2015.

Les producteurs de «Leaving Neverland» ont confirmé au magazine spécialisé Rolling Stone que les deux hommes accusant Michael Jackson sont le chorégraphe Wade Robson, qui a porté plainte en 2013 contre le défunt chanteur, et James Safechuck, qui avait poursuivi les héritiers de Michael Jackson. Les deux procédures ont été rejetées en 2017.

Dormir avec des petits garçons

Dan Reed assure toutefois prendre ces accusations au sérieux. «S'il y a bien une chose que nous avons apprise, c'est que les abus sexuels sont complexes et qu'on doit entendre la voix des victimes», a-t-il dit dans un communiqué. «Il a fallu beaucoup de courage à ces deux hommes pour dire leur histoire, et je n'ai aucun doute sur leur crédibilité».

Michael Jackson est mort le 25 juin 2009 d'une surdose médicamenteuse. Le chanteur, qui avait raconté dans un documentaire aimer dormir – en toute innocence selon lui – avec des petits garçons, a été à plusieurs reprises accusé d'actes pédophiles.

En 1993, un adolescent de 13 ans avait porté plainte pour attouchements. L'affaire s'était réglée à l'amiable contre 15 millions de dollars. En 2005, Michael Jackson était passé en jugement pour des abus commis sur un autre mineur, mais avait été acquitté. (afp/nxp)

Créé: 10.01.2019, 23h14

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.