Jeudi 21 novembre 2019 | Dernière mise à jour 22:21

Pays-Bas Amsterdam: fausse alerte de détournement d'avion

L'aéroport d'Amsterdam-Schiphol a été le théâtre d'une vaste opération de police mercredi, en raison d'une «fausse alarme» provenant d'un avion.

La police militaire avait indiqué plus tôt dans la soirée mercredi intervenir en raison d'une «situation suspecte» à bord d'un avion.

La police militaire avait indiqué plus tôt dans la soirée mercredi intervenir en raison d'une «situation suspecte» à bord d'un avion. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un pilote a accidentellement déclenché une alarme de détournement d'avion mercredi à l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol, déclenchant une importante opération des secours et des forces de l'ordre néerlandais.

La compagnie aérienne espagnole Air Europa s'est «profondément» excusée pour la «fausse alerte» qui a entraîné l'incident survenu dans un avion qui s'apprêtait à décoller à destination de Madrid.

«Fausse alerte. Dans le vol Amsterdam - Madrid, cet après-midi, a été activé par erreur, une alerte qui déclenche des protocoles sur les détournements d'avions à l'aéroport», a déclaré Air Europa dans un tweet. «Il ne s'est rien passé, tous les passagers sont sains et saufs et dans l'attente de bientôt pouvoir décoller. Nous sommes profondément désolés», a-t-elle ajouté.

La police militaire, chargée des ports et aéroports, avait indiqué plus tôt dans la soirée mercredi intervenir en raison d'une «situation suspecte» à bord d'un avion à l'aéroport Schiphol d'Amsterdam. Elle avait ensuite rapporté que les passagers et les membres de l'équipage avaient pu descendre de l'appareil en toute sécurité. L'avion transportait 27 passagers, ont rapporté les médias locaux.

Les photos prises sur les lieux montraient des véhicules de police et des ambulances stationnés autour de l'avion. Une partie de l'aéroport a été temporairement évacuée.

Vols retardés

«Ce soir, une alerte d'un détournement d'avion/prise d'otages a été envoyée depuis le cockpit. Après quoi tous les protocoles à Schiphol sont entrés en vigueur», a déclaré la police militaire. «La priorité des priorités était la sécurité des passagers et de l'équipage», a-t-elle ajouté, précisant que des investigations étaient en cours afin de déterminer «comment l'alerte a pu être déclenchée».

Le ministre néerlandais de la Justice et de la Sécurité s'est dit «impressionné» par l'intervention «pointue» des forces de l'ordre.

De nombreux vols au départ de l'aéroport de Schiphol étaient retardés suite à l'incident. Schiphol est l'un des aéroports les plus fréquentés d'Europe, avec plus de 70 millions de passagers par an, selon son site internet. (afp/nxp)

Créé: 06.11.2019, 22h24

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.