Mercredi 18 septembre 2019 | Dernière mise à jour 08:41

Berne Un enfant perd la vie dans un incendie à Steffisburg

Un immeuble a été la proie des flammes dans la nuit de samedi à dimanche à Steffisburg, près de Thoune. Un enfant fait partie des victimes.

Police bernoise

Police bernoise Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un enfant a été retiré sans vie des décombres d'un immeuble qui a été la proie des flammes dans la nuit de samedi à dimanche à Steffisburg, près de Thoune (BE). Deux autres personnes ont été emmenées à l'hôpital pour un contrôle.

Plusieurs personnes se trouvaient à l'intérieur du bâtiment, composé de plusieurs appartements, quand l'incendie s'est déclaré. Elles ont pu en sortir par leurs propres moyens, a précisé la police cantonale.

L'alarme a retenti vers 03h30. L'immeuble était déjà entièrement en feu quand les pompiers sont arrivés sur les lieux. Les personnes présentes leur ont signalé qu'un mineur était encore porté disparu.

Pour des raisons de sécurité l'entrée dans le bâtiment n'a pas immédiatement été possible. Même si les forces d'intervention ont pu prendre le contrôle des flammes rapidement, ils n'ont finalement pu qu'extraire l'enfant sans vie des décombres. Il est actuellement présumé qu'il s'agit du mineur porté disparu.

Une enquête a été ouverte pour clarifier les circonstances et les causes de l'incendie. (ats/nxp)

Créé: 27.01.2019, 13h08

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.