Samedi 11 juillet 2020 | Dernière mise à jour 19:12

Inde Poignardées à mort après des ragots de sorcellerie

Visées par des accusations de sorcellerie, une mère et sa fille ont été brutalement tuées par leurs voisins mercredi dans le district de West Singhbhum.

(Image d'illustration) Les deux femmes ont été attaquées de nuit et poignardées à mort.

(Image d'illustration) Les deux femmes ont été attaquées de nuit et poignardées à mort. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une mère et sa fille ont été tuées par trois hommes après des accusations de sorcellerie dans le nord-est de l'Inde, a indiqué la police samedi.

Conflit pour des terres

Une femme de 50 ans et sa jeune fille ont été frappées par leurs voisins avant d'être agressées mortellement à coups de couteau mercredi soir dans le district de West Singhbhum dans l'État de Jharkhand, une région reculée dominée par les tribus.

Selon la police, la famille des deux victimes était en conflit à propos de la répartition de terres avec un des agresseurs présumés.

«Un des accusés a dit aux villageois que les femmes étaient des sorcières et qu'elles étaient responsables des décès et des maladies dans le village. Ils ont attaqué les femmes dans la nuit et les ont tuées brutalement», a déclaré à l'AFP le chef de la police du district, Indrajit Mahatha.

Suspects en fuite

Le mari de la femme assassinée a porté plainte contre les suspects, actuellement en fuite, a-t-il indiqué.

Plus de 2000 personnes, dont de nombreuses femmes, ont été tuées en Inde entre 2000 et 2012 à la suite d'accusations de sorcellerie, selon le National Crime Records Bureau.

Certains États, dont le Jharkhand, ont adopté des lois spéciales pour tenter de freiner ces crimes. Des experts estiment que la croyance en la sorcellerie et les sciences occultes reste répandue dans les communautés rurales pauvres de l'Inde.

Plus tôt ce mois-ci, la police de l'État d'Assam (nord-est) a indiqué soupçonner un cas de sacrifice humain après avoir trouvé le corps sans tête d'une femme près d'un temple hindou. (afp/nxp)

Créé: 29.06.2019, 16h08

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.