Mardi 18 décembre 2018 | Dernière mise à jour 17:43

Canton de Genève La police n'a eu qu'à suivre les traces d'huile

Un automobiliste avait percuté des barrières de chantier avant de prendre la fuite. Les pertes d'huile de son véhicule accidenté l'ont trahi.

La police genevoise n'a eu aucune peine à interpeller le conducteur assoupi au volant.

La police genevoise n'a eu aucune peine à interpeller le conducteur assoupi au volant. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

A Genève, un automobiliste de 27 ans, qui avait percuté dimanche, avec sa voiture, des barrières de chantier, puis avait pris la fuite, a été retrouvé grâce aux traces d'huile qu'a laissées échapper son véhicule accidenté. Les policiers n'ont eu qu'à suivre la piste.

Les agents ont parcouru quatre kilomètres avant de tomber sur la voiture, garée dans un parking public, son conducteur assoupi au volant, a fait savoir lundi la police cantonale genevoise. Une fois réveillé, le suspect a passé le test de l'éthylomètre, qui a révélé un taux d'alcool de 1,82 pour mille.

Appréhendé pour infractions à la loi sur la circulation routière, l'automobiliste a été mis à disposition du Ministère public. L'accident s'est produit dimanche, au petit matin sur la route de Suisse. (ats/nxp)

Créé: 09.07.2018, 17h59

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.