Dimanche 15 septembre 2019 | Dernière mise à jour 13:59

France La poupée gonflable était «en règle»

Lors d'un contrôle, des gendarmes de Haute-Saône ont découvert une drôle de passagère. Ils en rient encore.

La photo de la voiture contrôlée dimanche dernier et postée sur la page Facebook de la gendarmerie de Haute-Saône.

La photo de la voiture contrôlée dimanche dernier et postée sur la page Facebook de la gendarmerie de Haute-Saône. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Quand on vous dit qu'une carrière de gendarme permettrait parfois d'écrire un livre .... Voilà une bien insolite passagère contrôlée dans un véhicule cette semaine par les militaires d'une communauté de Brigades de Haute-Saône... Insolite... mais en règle au regard du Code de la Route puisque porteuse de sa ceinture de sécurité...».

Ainsi est narré sur le compte Facebook de la Gendarmerie de la Haute-Saône (Bourgogne) la drôle de rencontre effectuée le week-end dernier.

Le conducteur ayant expliqué aux gendarmes que la présence de cette poupée gonflable était le résultat d'une blague et les pandores n'ayant rien trouvé à y redire, le jeune homme a pu reprendre la route sans être plus inquiété.

Créé: 08.03.2018, 16h08

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.