Vendredi 15 novembre 2019 | Dernière mise à jour 01:24

Chine Elle se prend en photo dans le cockpit, le pilote est suspendu à vie

La compagnie chinoise locale Air Guilin a suspendu un de ses commandants de bord à vie après avoir découvert qu'il avait laissé entrer une passagère dans le cockpit lors d'un vol commercial.

Ce cliché a coûté très cher au commandant de bord.

Ce cliché a coûté très cher au commandant de bord. Image: Weibo

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un pilote chinois a été suspendu à vie lundi après la diffusion sur les médias sociaux d'une photo compromettante, rapporte CNN. Dimanche sur Weibo (le «Twitter chinois»), une jeune femme a publié un cliché la montrant assise dans le cockpit, sans uniforme, ses doigts faisant le signe V et des gobelets sur ses genoux. «Un grand merci au commandant de bord. C'est tellement excitant», pouvait-on lire en légende.

Querenxinhao, un blogueur spécialisé dans l'aviation civile, a repéré dimanche cette image et a publié une capture d'écran du message de la passagère, en reprochant à la compagnie aérienne de ne pas respecter les règles de sécurité. La jeune femme a depuis supprimé la photographie de son compte Weibo, mais la polémique était déjà née.

«Tolérance zéro»

La compagnie aérienne basée à Guilin (sud-ouest) a confirmé, dans un communiqué publié le 4 novembre, que le commandant de bord avait laissé une passagère entrer dans le poste de pilotage du vol GT1011 entre Guilin et Yangzhou (est), le 4 janvier dernier. La filiale de Hainan Airlines a par ailleurs déclaré que le commandant de bord avait enfreint la réglementation en matière de sécurité aérienne et qu'elle améliorerait les mesures de sécurité pour prévenir un incident similaire.

Le commandant de bord a été suspendu «à vie» et d'autres membres de l'équipage sont interdits de vol pour une durée indéterminée en vue d'une enquête plus approfondie de la part d’Air Guilin. La jeune femme a été identifiée comme étant une étudiante hôtesse de l'air à l'Université du tourisme de Guilin. On ignore si elle connaît personnellement le commandant de bord.

Ce n'est pas la première fois que des pilotes violent les règles de sécurité aérienne en Chine en invitant, en plein vol, des personnes à prendre place dans le poste de pilotage. Ainsi, en 2018, un pilote avait été suspendu pour une période de six mois pour avoir invité sa femme dans le cockpit à trois reprises au cours d'un vol de Donghai Airlines, a rapporté «People's Daily».

JOC

Créé: 06.11.2019, 19h31

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.