Lundi 23 juillet 2018 | Dernière mise à jour 00:00

Hong Kong Le présumé meurtrier d'un palace retrouvé mort

Un Sud-Coréen, soupçonné d'avoir assassiné en janvier sa femme et son fils au Ritz-Carlton à Hong Kong, est mort en détention.

Vue sur la baie de Hong Kong depuis le Ritz-Carlton où s'est déroulé le drame en janvier.

Vue sur la baie de Hong Kong depuis le Ritz-Carlton où s'est déroulé le drame en janvier. Image: DR/photo d'illustration

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Kim Min-ho, 42 ans, a été découvert inconscient lundi matin dans le centre de détention de Lai Chi Kok et déclaré mort après son transfert à l'hôpital, a précisé à l'AFP une porte-parole de la police.

Aucun détail n'a été donné concernant les causes de ce décès, mais des médias de l'ancienne colonie britannique ont fait état d'un suicide.

M. Kim, qui disait sur sa page Facebook être directeur général de la filiale sud-coréenne d'un confiseur américain, avait été arrêté en janvier et inculpé du double homicide.

Son épouse et son fils de six ans avaient été trouvés morts au Ritz-Carlton, la femme présentant de multiples plaies au cou et le fils une blessure à la gorge.

Tendance suicidaire

M. Kim avait vraisemblablement consommé de l'alcool et était inconscient dans sa suite. Il présentait des blessures superficielles à la main et au visage, avait indiqué à l'époque un haut responsable de la police. La police avait retrouvé un couteau sur les lieux.

Une source proche de l'enquête avait indiqué à l'AFP qu'un ami du suspect avait prévenu les autorités qu'il était potentiellement suicidaire.

L'établissement cinq étoiles occupe les derniers étages du plus grand gratte-ciel de l'ancienne colonie britannique, l'ICC, qui culmine à plus de 480 mètres. Il est connu pour ses vues spectaculaires sur la ville et le port de Victoria. (afp/nxp)

Créé: 16.04.2018, 10h17

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.