Lundi 9 décembre 2019 | Dernière mise à jour 18:09

Suisse Prison et expulsion pour avoir mis le feu à un bar

Un Allemand fera de la prison et sera expulsé de Suisse pendant 12 ans pour avoir incendié un bar à Lucerne en 2016.

Image d'illustration.

Image d'illustration.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un Allemand de 43 ans a été condamné à trois ans et cinq mois de prison pour avoir mis le feu à un bar en novembre 2016 à Lucerne. Il est aussi expulsé du territoire pendant 12 ans.

L'homme a été reconnu coupable d'incendie volontaire et de dommages à la propriété. Il est aussi condamné à une peine pécuniaire de 15 jours-amendes à 10 francs. De sa peine de prison sont déduits 376 jours de prison préventive, peut-on lire dans le jugement publié jeudi.

En novembre 2016, le prévenu a d'abord brisé la vitre d'un bar et s'y est introduit pour y boire un whisky. Deux semaines plus tard, il est entré par effraction dans un autre bar pour y mettre le feu.

Il avait travaillé pendant plusieurs mois dans cet établissement, mais n'avait pas été payé, a déclaré l'Allemand. Le bar incendié se trouvait dans un bâtiment de cinq étages comptant huit appartements.

Le tribunal pénal de Lucerne a aussi reconnu l'homme coupable de violations de la loi fédérale sur les stupéfiants et de violation de domicile. Le jugement n'est pas encore entré en force. Un appel a été déposé. (ats/nxp)

Créé: 01.03.2019, 00h09

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.