Mercredi 8 avril 2020 | Dernière mise à jour 06:54

Allemagne Prison à vie pour celui qui avait tué une joggeuse

Un chauffeur routier roumain de 40 ans a été condamné vendredi en Allemagne voisine pour un meurtre commis en novembre 2016.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le meurtre de la jeune femme avait eu lieu près de la frontière franco-allemande, pas très loin de la Suisse.

Le chauffeur a été reconnu coupable par le tribunal de Freiburg im Breisgau, dans le sud-ouest de l'Allemagne, du meurtre et du viol d'une jeune Allemande de 27 ans. Cette dernière avait été agressée alors qu'elle faisait son jogging dans un bois de la région.

Suivant les réquisitions du Parquet, les juges ont prononcé une peine de réclusion à perpétuité assortie d'une peine incompressible de 15 ans.

A l'ouverture de son procès, le 22 novembre dernier, ce père de famille avait reconnu avoir mortellement frappé la jeune femme avec «une bouteille de schnaps», niant toute préméditation. «Choqué» par son propre geste qu'il était incapable d'expliquer, il avait indiqué dans une lettre lue à l'audience par son avocat qu'il était «soûl» et «dépressif» au moment des faits.

Deux meurtres

Selon les éléments de l'enquête, la victime a été frappée plusieurs fois à la tête avec une barre de fer après avoir été violée. Son corps avait été découvert quelques jours après sa disparition. Domicilié dans la région de Freiburg im Breisgau, le routier avait été interpellé en juin dernier.

Il est également soupçonné d'avoir violé et tué en janvier 2014 en Autriche une jeune étudiante française âgée de 20 ans et originaire de la région lyonnaise. Elle avait été retrouvée sans vie sur les bords de la rivière Inn à Kufstein, dans le Tyrol, victime de plusieurs violents coups à la tête. Le Roumain aurait avoué ce crime à un expert psychiatre, selon l'agence de presse allemande DPA.

La police et le parquet autrichiens avaient annoncé en janvier que les deux meurtres étaient liés par un mode opératoire identique et par les mêmes traces d'ADN relevées sur les lieux de ces deux crimes, pourtant commis à environ 400 km de distance. Vienne a d'ores et déjà déposé une demande d'extradition, selon DPA. (ats/nxp)

Créé: 22.12.2017, 13h03

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.