Dimanche 18 novembre 2018 | Dernière mise à jour 10:33

France Une professeure prise dans l'engrenage du sexe et du chantage

Après avoir couché avec un élève, une enseignante marseillaise a été contrainte d'accorder ses faveurs à quatre de ses camarades puis de leur verser de l'argent.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: iStock / AntonioGuillem

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Elle sera jugée en janvier prochain. Une professeure marseillaise est poursuivie pour avoir eu des relations intimes avec cinq élèves mineurs de son lycée, révèle le quotidien La Provence.

Les faits remontent à la fin de l'année 2017. La trentenaire s'était alors rapprochée d'un de ses élèves. Des photos intimes témoignaient de leur relation. Le lycéen a ensuite partagé les clichés avec quatre de ses camarades.

Sur une période de trois mois, les cinq mineurs (trois d'entre-eux n'avaient que quinze ans) ont menacé l'enseignante de diffuser les photos compromettantes si elle ne leur accordait pas des faveurs sexuelles. Ils ont ensuite réclamé de l'argent. La professeure aurait ainsi versé jusqu'à 7000 euros.

Le jeu malsain a encore duré trois mois avant que des collègues, devenus soupçonneux, ne décident de signaler les écarts à la proviseure. C'était juste avant les vacances d'été. Semble-t-il soulagée que le pot aux roses ait été découvert, la professeure est passée aux aveux.

Seules deux mères des adolescents ont jusqu'ici déposé plainte. L'enseignante a été suspendue. Elle reste libre mais se trouve placée sous contrôle judiciaire. (Le Matin)

Créé: 12.09.2018, 13h58

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.