Mardi 17 septembre 2019 | Dernière mise à jour 11:47

SAINTE-CROIX Une vaudoise piétinée par un troupeau de vaches

Tentant de récupérer son chien dans un pâturage, une Vaudoise de 52 ans a été attaquée par des vaches à Sainte-Croix. Blessée, elle a dû être héliportée au CHUV.

La police rappelle que les vaches allaitantes peuvent être dangereuses.

La police rappelle que les vaches allaitantes peuvent être dangereuses. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Lundi, 9 septembre 2019, une randonneuse a été attaquée par un troupeau de vaches à Sainte-Croix en tentant de récupérer son chien dans un pâturage.

Polytraumatisée

La Suissesse de 52 ans promenait son animal quand ce dernier a soudainement pénétré sur le pâturage du Mont des Cerfs, qui compte une trentaine de vaches et une quinzaine de veaux.

Pour récupérer son animal, la propriétaire est également rentrée dans le pâturage. A ce moment, les bovidés, surpris, ont chargé la randonneuse qui a été piétinée malgré sa tentative de fuite.

Polytraumatisée, elle a été héliportée au CHUV. Ses jours ne sont pas en danger.

Le procureur du Nord Vaudois a été averti de l'affaire.

La police cantonale et le SPAA (Service de prévention des accidents dans l‘agriculture) rappellent que les vaches allaitantes protègent leurs veaux. Par précaution, il faut garder ses distances avec les animaux, ne pas toucher les veaux et attacher les chiens (les lâcher en cas d'urgence).

Créé: 10.09.2019, 14h50

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.