Lundi 21 octobre 2019 | Dernière mise à jour 09:56

Indonésie Un python attaque un homme et finit en friture

Un énorme serpent s'en est pris à un Indonésien avant que des villageois le tuent et le mangent.

Le python mesurait près de 8 mètres.

Le python mesurait près de 8 mètres. Image: DR/Twitter

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un python géant qui avait attaqué un homme en Indonésie et failli lui sectionner un bras a fini dans l'assiette de villageois qui l'ont tué avant de le manger frit.

En patrouillant dans une plantation de palmiers à huile, le vigile Robert Nababan est tombé samedi sur le reptile à Batang Gansal, un sous-district isolé sur l'île de Sumatra.

«Le python mesurait 7,8 mètres de long, il était énorme», a déclaré à l'AFP le chef de la police locale, Sutarja, qui n'a qu'un patronyme comme nombre d'Indonésiens.

Le vigile âgé de 37 ans, qui aime parfois manger du serpent, a essayé d'attraper le python géant avec un sac de jute, mais l'animal ne s'est pas laissé faire et lui a mordu le bras gauche, qui a failli être sectionné.

Il a fini dans les assiettes

L'intervention d'un autre vigile et de plusieurs villageois dont l'un a frappé le serpent avec un morceau de bois ont permis de sauver la vie à Robert Nababan, qui a été transporté d'urgence à l'hôpital, a souligné le chef de la police.

Des villageois ont ensuite tué le serpent, avant de le découper, le faire frire puis le manger.

Le python géant, une espèce qui vit dans les forêts tropicales, est régulièrement rencontré par des habitants en Indonésie, archipel d'Asie du Sud-Est.

En mars, un Indonésien porté disparu avait été retrouvé mort entier dans le ventre d'un python de sept mètres qui l'avait avalé près d'une plantation de palmiers à huile.

En 2013, un vigile avait été tué à Bali par un python dans l'enceinte d'un hôtel en bord de plage, sur l'île la plus touristique d'Indonésie. (afp/nxp)

Créé: 04.10.2017, 11h18


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.