Jeudi 4 juin 2020 | Dernière mise à jour 00:00

Pink Panthers Le gang balkanique arrêté à temps à Lugano

Les polices municipale et cantonale étaient sur place alors que quatre braqueurs allaient attaquer une bijouterie en plein centre de la ville.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les quatre hommes font partie des Pink Panthers, une bande d'anciens soldats des guerres des Balkans connue pour ses braquages spectaculaires de bijouteries dans le monde entier. Une attaque supplémentaire, prévue au centre de Lugano, a donc été empêchée, écrit la police.

L'opération a notamment été possible grâce à la vidéo-surveillance. Dans la foulée, des armes ont été saisies. Elles témoignent, selon la police, de la détermination et de la dangerosité des braqueurs. L'enquête en cours porte également sur des attaques similaires au Tessin et à l'étranger. (ats/nxp)

Créé: 19.02.2018, 19h19

Paid Post

1,5 million de maisons doivent être rénovées
Vous souhaitez connaître l'efficacité énergétique de votre maison? Avez-vous besoin d’un soutien à la prise de décision avant d'acheter un bien immobilier?

Paid Post

1,5 million de maisons doivent être rénovées
Vous souhaitez connaître l'efficacité énergétique de votre maison? Avez-vous besoin d’un soutien à la prise de décision avant d'acheter un bien immobilier?

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.