Jeudi 19 septembre 2019 | Dernière mise à jour 18:24

Malaisie «Nous allons ramener Nora à la maison»

Après une autopsie qui semble écarter la thèse de l'agression, les parents de l'ado franco-irlandaise disparue demandent à pouvoir enterrer leur fille.

Les parents de Nora Quoirin espèrent toujours obtenir «davantage de réponses à leurs nombreuses questions».

Les parents de Nora Quoirin espèrent toujours obtenir «davantage de réponses à leurs nombreuses questions». Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les parents de Nora Q., l'adolescente franco-irlandaise retrouvée morte mardi dans la jungle malaisienne dix jours après sa disparition, ont réclamé vendredi de récupérer son corps, a annoncé la police, après une autopsie qui n'a montré aucun signe d'agression.

«Circonstances complexes»

Mohamad Mat Yusop, le chef de la police de l’État malaisien de Negeri Sembilan, où avait été retrouvé le corps de la jeune fille, a déclaré à l'AFP que les démarches administratives pour permettre le rapatriement de sa dépouille à Londres, où vivait l'adolescente de 15 ans avec sa famille, étaient en cours.

Les parents de Nora Q. ont estimé que les résultats de l'autopsie «livrent des informations qui aident à comprendre les causes de la mort», selon un communiqué diffusé par leur avocat malaisien.

Ils estiment cependant que leur fille «est décédée dans des circonstances extrêmement complexes», et espèrent toujours obtenir «davantage de réponses à (leurs) nombreuses questions».

«Nous allons ramener Nora à la maison, où elle sera enterrée à proximité de ses familles de France et d'Irlande», ont-ils ajouté.

«Hémorragie aux intestins»

D'après les résultat d'autopsie présentés par les autorités, l'adolescente de 15 ans, qui souffrait d'un trouble mental, est probablement morte après avoir passé une semaine dans la jungle d'une «hémorragie aux intestins due au fait de ne pas avoir mangé», ainsi que d'un «stress extrême».

La police a précisé que son corps ne présentait aucune trace d'agression ou d'enlèvement.

Le vice-premier ministre malaisien, Wan Azizah Wan Ismail, a rencontré vendredi les proches de l'adolescente. «C'est très triste. Sa mort est tragique et je souhaite adresser de mes condoléances à la famille», a-t-il déclaré devant la presse.

Nora Q. était atteinte d'holoprosencéphalie, une malformation du cerveau. Elle disposait d'une expression orale limitée et n'était capable d'écrire que quelques mots. Elle avait disparu dans la nuit du 3 au 4 août, juste après être arrivée avec sa famille pour des vacances dans le complexe hôtelier Dusun Resort, à 70 kilomètres environ au sud de la capitale, Kuala Lumpur. (afp/nxp)

Créé: 16.08.2019, 16h56

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.