Dimanche 15 septembre 2019 | Dernière mise à jour 09:45

France Il rate quatre tentatives de suicide le même jour

Les pompiers ont pu sauver le désespéré qui s'était poignardé, jeté dans le vide, était sorti de la route et s'était frappé le crâne avec une pierre.

Il a fallu faire appel à un hélicoptère pour aider le malheureux, retrouvé dans un ruisseau dans une zone très difficile d'accès.

Il a fallu faire appel à un hélicoptère pour aider le malheureux, retrouvé dans un ruisseau dans une zone très difficile d'accès. Image: Facebook/Gendarmerie de haute montagne des Pyrénées-Orientales

N'hésitez pas à demander de l'aide

«Chercher de l'aide n'est pas un aveu de faiblesse! C'est un démarche courageuse et positive», affirme l'association Stopsuicide, dont la mission est de parler, faire parler, informer, sensibiliser et augmenter les possibilités de prévention.

N'hésitez pas à téléphoner, notamment aux structures suivantes: «La Main Tendue» (composer le 143), la «Ligne d'aide pour jeunes» (composer le 147), «Malatavie Ligne Ados» (HUG - Children Action), 022 372 42 42.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il y a des désespoirs sans limite, c'est ce qu'ont dû se dire les gendarmes du peloton de haute-montagne d’Osséjà, dans les Pyrénées-Orientales, après leur incroyable intervention. L'histoire a débuté le dimanche 11 août en fin d'après-midi, raconte «L'Indépendant». Les secouristes ont reçu un appel d'une personne leur expliquant avoir vu, sur la commune de Taulis, près de Perpignan, un homme se poignarder et se jeter d'une falaise de 20 mètres.

Le témoin rappelle quelques instants plus tard pour expliquer que le désespéré s'en est miraculeusement sorti, sa chute étant amortie par les arbres. Il l'a ensuite vu remonter jusqu'à sa voiture et partir avec. Arrivés sur place, les gendarmes, sans que le journal explique comment, parviennent à identifier le suicidaire et se doutent qu'il va continuer à tenter de mettre fin à ses jours. Deux heures après, ils retrouvent son véhicule, encastré dans un arbre, l'homme ayant visiblement volontairement foncé dedans. Mais encore une fois, ce choc ne lui a pas été fatal et il a réussi à s'extirper de l'auto.

Étendu dans un ruisseau

Un chien policier découvre une piste qui mène jusqu'à une zone boisée et très difficile d'accès. Malgré d'intenses recherches, l'individu n'est pas retrouvé à la nuit tombée. Les opérations reprennent le lendemain à l'aube et ce n'est qu'en fin de matinée que l'homme est repéré. Il gît dans un ruisseau, à demi immergé dans l'eau et à peine conscient. Il est grièvement blessé car, outre les séquelles des précédentes tentatives, il a également une plaie béante à la tête après s'être frappé le crâne à plusieurs reprises avec une pierre avant de chuter dans le cours d'eau en contrebas. Vu la zone encaissée, le sauvetage s'est avéré très complexe et il a fallu faire appel à un hélicoptère de la sécurité civile. Après des premiers soins donnés sur place, le blessé a pu être emmené à l'hôpital de Perpignan en début d'après-midi.

Créé: 19.08.2019, 17h29

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters