Mercredi 22 mai 2019 | Dernière mise à jour 08:37

Chine Il réalise que sa victime est fauchée et lui rend son argent

Après avoir braqué une jeune femme qui retirait des sous, un individu a soudainement été pris de remords.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un voleur a réussi à s'attirer la sympathie, voire les louanges des internautes après une surprenante volte-face.

Des images de vidéosurveillance datant du mois dernier montrent l'individu surprendre une jeune femme en train de retirer de l'argent à un distributeur de Heyuan (sud-est). Armé d'un couteau, il vole les 2500 yuans (370 francs) que sa victime a dans les mains mais ne se contente pas de cette somme.

L'individu, qui continue de menacer la jeune femme, exige de consulter l'état de ses comptes. En constatant que sa victime est fauchée, il lui rend son argent et prend la poudre d'escampette, un sourire aux lèvres. Sa victime, elle, semble ne rien comprendre à ce qui vient de se passer.

L'élan de générosité du voleur n'a cependant pas particulièrement ému les autorités, raconte shanghaiist. Identifié, l'individu a été arrêté et incarcéré.

(Le Matin)

Créé: 15.03.2019, 16h10

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.