Mercredi 17 juillet 2019 | Dernière mise à jour 17:48

France Recalés au bac, ils rouent de coups le proviseur

Un proviseur de lycée a été violenté lundi par deux élèves recalés du baccalauréat après les oraux de rattrapage, dans l'Essonne. Ils ont été placés en garde à vue.

Le lycée Marcel Pagnol, dans la banlieue sud de Paris.

Le lycée Marcel Pagnol, dans la banlieue sud de Paris. Image: Google street view

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les faits se sont déroulés en fin d'après-midi au lycée Marcel Pagnol d'Athis-Mons, dans la banlieue sud de Paris.

Deux élèves de 18 et 19 ans qui passaient des oraux de rattrapage s'en sont pris au proviseur à l'issue des résultats, a précisé une source proche de l'enquête.

Tous deux recalés, ils ont «frappé» le proviseur à plusieurs reprises au visage, «dégradé» son bureau, et menacé de revenir dans l'établissement pour «y mettre le feu», a précisé une source proche de l'enquête.

Actes condamnés

Les deux jeunes n'étaient pas scolarisés dans cet établissement et n'étaient là que pour passer des oraux, précise dans un communiqué le rectorat de Versailles qui «condamne fermement ces actes de violence et apporte tout son soutien» à l'équipe éducative.

Interpellés par la police, ils ont été placés en garde à vue. Les deux jeunes sont connus des services de police.

Interrogé sur Europe 1, le ministre de l'Éducation nationale, ex-recteur de l'académie de Créteil, s'est ému de cette agression: «Il s'agit de violences physiques qui relèvent du domaine pénal et il faut être d'une sévérité extrême vis-à-vis des personnes qui s'adonnent à une quelconque violence», a déclaré Jean-Michel Blanquer. (ats/Le Matin)

Créé: 09.07.2019, 19h25

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.