Mardi 20 août 2019 | Dernière mise à jour 01:20

Mexique Une ex-Miss retrouvée morte dans sa chambre d'hôtel

Le corps sans vie de Miss Univers Uruguay 2006 a été découvert jeudi dans un hôtel de Mexico. Une enquête pour «homicide» a été ouverte.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le corps sans vie de Fatimih Davila, Miss Univers Uruguay 2006, a été découvert jeudi à Mexico.

La jeune femme, identifiée par une source proche de l'enquête contactée par l'AFP, a été découverte «dans la salle de bain» d'une chambre d'hôtel du centre de la capitale.

Cette mannequin de 31 ans «d'origine uruguayenne, était arrivée le 23 avril à Mexico» pour y passer un entretien d'embauche, selon le communiqué des autorités judiciaires. Elle avait remporté le concours Miss Univers Uruguay 2006 qui lui avait permis de représenter son pays au concours de Miss Univers 2006 aux Etats-Unis. Elle avait également défilé lors du concours de Miss Monde 2008.

Les autorités ont annoncé avoir ouvert une enquête pour «homicide».

Plusieurs cas de femmes étrangères attirées par une fausse promesse d'emploi dans le mannequinat ont été signalés ces dernières années au Mexique. La plupart sont ensuite forcées à intégrer des réseaux de prostitution. Plusieurs d'entre elles ont également été assassinées.

Au Mexique, plus de sept femmes sont assassinées chaque jour, selon de récents chiffres de l'ONU. (afp/Le Matin)

Créé: 03.05.2019, 08h37

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.