Samedi 17 novembre 2018 | Dernière mise à jour 02:18

Australie Il repousse un requin à coups de planche

Un quadragénaire blessé par un squale à la jambe à Ballina a réussi à s'en sortir en luttant contre son agresseur.

La plage a été fermée peu après l'attaque.

La plage a été fermée peu après l'attaque. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un surfeur a repoussé mercredi grâce à son surf un requin qui l'avait attaqué et blessé sur la côte est de l'Australie, ont annoncé les autorités, deux jours après le décès d'un nageur dans une autre attaque.

L'homme âgé de 43 ans était en train de surfer à Shelly Beach, un spot touristique de Ballina situé à 750 km au nord de Sydney, quand un requin lui a mordu le mollet gauche, a indiqué la police de l'Etat de Nouvelles-Galles du Sud. «Il lui a attrapé la jambe et l'a fait tomber de sa planche. Il a utilisé son surf pour repousser le requin», a déclaré à la radio 2GB le maire de Ballina David Wright.

Il a précisé que le surfeur, qui souffrait d'une blessure de 20 centimètres de long à la jambe, était parvenu à regagner la plage et à se bander la jambe avant d'être hospitalisé. Il a ajouté que le requin mesurait probablement 1,5 mètre. Shelly Beach et les plages voisines avaient été fermées pour 24 heures, les autorités tentant de déterminer le type de requin à l'origine de l'attaque.

Nombreux incidents

Celle-ci est survenue deux jours après le décès lundi soir d'un nageur qui avait été blessé dans l'après-midi dans l'archipel des Whitsundays, au large du Queensland (nord-est). Il s'agissait de la troisième attaque du genre en deux mois dans ce secteur.

Une fillette de 12 ans et une femme de 46 ans avaient été grièvement blessées dans des attaques de requin à 24 heures d'intervalle en septembre dans les Whitsundays. Six requins de grande taille avaient été tués dans la foulée sur ordre des autorités.

Tadashi Nakahara, un surfeur japonais, est mort à Ballina en février 2015 après avoir eu les jambes arrachées par un grand blanc, une espèce protégée.

Les derniers incidents ont ravivé les débats sur le meilleur moyen d'éviter les rencontres entre les requins et des amateurs de sports nautiques de plus en plus nombreux. Bon nombre de spécialistes de la biologie marine sont contre l'abattage des requins. (afp/nxp)

Créé: 07.11.2018, 06h52

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.