Dimanche 21 juillet 2019 | Dernière mise à jour 00:35

France Retrouvé dans son appartement 11 ans après sa mort

Personne ne s'était inquiété de ne plus voir cet homme qui serait décédé à 79 ans, seul chez lui, à Nantes... en 2008!

Le propriétaire ne s'est enquis de son locataire qu'au moment de vouloir revendre l'appartement.

Le propriétaire ne s'est enquis de son locataire qu'au moment de vouloir revendre l'appartement. Image: iStock

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«L'homme n'avait pas de famille proche», écrit «Presse Océan», en relatant ce fait divers macabre. Cela semble un euphémisme, tant le manque d'attention porté à cette personne est flagrant. C'est le propriétaire qui, voulant vendre cet appartement situé dans le quartier Chantenay à Nantes, a donné l'alerte, ne parvenant pas à joindre le locataire.

À l'intérieur, on a découvert le corps de cette personne, née en 1929, momifié dans une chambre. Depuis quand était-il décédé? La date de péremption des aliments retrouvés dans le réfrigérateur et celle indiquée sur les magazines dans l'appartement semble indiquer que cela doit remonter à... 2008. Soit 11 ans! Loyer et factures étant payés par prélèvements automatiques, personne ne s'était inquiété. Cela n'explique tout de même pas un tel oubli, mais le journal ne donne pour l'instant pas d'informations supplémentaires.

Créé: 12.07.2019, 13h31

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.