Vendredi 20 juillet 2018 | Dernière mise à jour 18:17

Berne Rixe mortelle: un homme de 22 ans arrêté

La police bernoise a arrêté un homme de 22 ans soupçonné d'être à l'origine de la mort d'un autre jeune homme fin mars lors d'une altercation près du PostParc.

La police bernoise avait interpellé le prévenu le 10 avril dernier pour les besoins de l'enquête.

La police bernoise avait interpellé le prévenu le 10 avril dernier pour les besoins de l'enquête.

Articles en relation

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un homme de 22 ans a été arrêté le 10 avril suite à une rixe mortelle qui a eu lieu fin mars à Berne. Il a été placé en détention provisoire par le Tribunal des mesures de contrainte. Lors de l'altercation, un Erythréen de 20 ans avait été tué à l'arme blanche.

Les nombreuses auditions menées et l'analyse du matériel vidéo ont révélé des soupçons concrets qui démontrent que la personne arrêtée est en lien avec la rixe, ont indiqué vendredi le Ministère public régional Berne-Mittelland et la police cantonale bernoise. Les investigations pour définir les raisons et les circonstances de l'altercation se poursuivent.

Vers 4 heures le samedi 31 mars, la police avait été informée de la présence d'une personne grièvement blessée dans la zone du PostParc, près de la gare. L'homme avait dû être réanimé par les forces d'engagement immédiatement mobilisées. Conduit à l'hôpital dans un état critique, il n'avait pas survécu.

Créé: 13.04.2018, 16h05


Sondage

La nuit, dormez-vous avec votre smartphone allumé dans la même pièce?




Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.