Jeudi 23 janvier 2020 | Dernière mise à jour 04:59

Winterthour Il s'exhibe devant une femme: c'est une policière en civil

Face à une vague d'attentats à la pudeur, la ville avait envoyé des agentes patrouiller sans uniforme: le piège a fonctionné.

L'homme agissait toujours de nuit et masqué (image prétexte).

L'homme agissait toujours de nuit et masqué (image prétexte). Image: iStock

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Depuis novembre 2018, pas moins de quatorze plaintes pour exhibitionnisme ont été déposées auprès de la police de Winterthour (ZH). Tous ces délits ont été commis de nuit, un homme masqué s'exhibant devant des jeunes femmes avant de prendre la fuite. Personne n'a pu l'identifier. Les cinq derniers cas se sont produits rien que depuis décembre 2019.

Face à cette situation, la police de la ville a décidé d'envoyer ses agentes patrouiller dans la rue, mais en civil. Et dimanche soir, le 12 janvier, le piège tendu à l'exhibitionniste a fonctionné, annonce la police de Winterthour. Peu après 23 heures, un homme légèrement vêtu s'est approché de la policière et «a manipulé son membre» devant elle, dit le communiqué. L'agente a alors voulu l'interpeller, mais l'individu est parvenu à s'échapper, se blessant toutefois à la jambe. Traqué par la police, il a fini par être arrêté un peu plus tard.

L'homme, un Suisse de 33 ans selon le «Blick», est soupçonné d'être l'auteur de plusieurs des infractions signalées depuis 2018. Une enquête a été ouverte.

Michel Pralong

Créé: 13.01.2020, 14h40

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.