Dimanche 15 décembre 2019 | Dernière mise à jour 03:49

Italie Le sanglier détruit la coke que les dealers avaient cachée en forêt

Les trafiquants se sont lamentés au téléphone après avoir perdu pour plus de 20 000 francs de drogue. La police les écoutait.

L'animal a certainement cru trouver à manger. Il a dû être surpris.

L'animal a certainement cru trouver à manger. Il a dû être surpris. Image: iStock

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Joli coup de filet en Toscane. Les carabiniers de Sienne ont démantelé au début du mois un réseau de trafic de cocaïne dans les régions de Valdichiana Senese et Aretina, ainsi que dans les Crêtes siennoises, rapporte «Il Tirenno». Quatre personnes, trois Albanais et un Calabrais, ont été arrêtées.

Ces arrestations découlent d'une enquête ouverte suite au meurtre d'un Albanais de 21 ans par un Sarde le 9 mai 2018. C'est en se penchant sur l'entourage de la victime que les policiers ont découvert un groupe de ses compatriotes impliqué dans un trafic de drogue qui avait fait de Pérouse son principal canal d'approvisionnement. Les dealers cachaient notamment leur cocaïne dans des forêts. C'était peut-être discret, mais la méthode présentait un inconvénient.

Il déterre les bocaux

Lors d'écoutes téléphoniques, les enquêteurs ont en effet entendu l'un des trafiquant se plaindre qu'un sanglier avait labouré le sol là où il avait enfoui des bocaux de coke, les avait déterrés et avait détruit leur contenu. Il se lamentait d'avoir ainsi perdu 20 000 euros (21 750 francs). Le trafic, qui a duré de septembre 2018 à mars 2019 portait sur environ 2 kilos de cocaïne par mois, pure à 80-85%, que les dealers vendaient 80 à 100 euros le gramme (87-109 francs). Lorsqu'ils parlaient de la marchandise au téléphone, les malfrats l'appelaient apéritif, prosecco, vin, café ou goûter. Le plus gourmand aura été le sanglier, même si l'on ignore comment il a réagi à la cocaïne.

Michel Pralong

Créé: 15.11.2019, 08h00

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.