Mercredi 17 octobre 2018 | Dernière mise à jour 00:04

Paris Scalpé sur fond de mariage forcé

Deux hommes, soupçonnés d'être les auteurs d'une agression au sabre et à la machette dans un restaurant à Paris début mars, ont été mis en examen jeudi pour tentative de meurtre et écroués.

La rue Cail, dans laquelle se tient le restaurant où l'agression est survenue le 5 mars dernier.

La rue Cail, dans laquelle se tient le restaurant où l'agression est survenue le 5 mars dernier. Image: Capture d'écran Google Street View

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les deux hommes sont soupçonnés d'avoir fait irruption le 5 mars dans un restaurant du Xe arrondissement, dans le nord de Paris, et d'y avoir grièvement blessé un trentenaire d'origine sri-lankaise au niveau du bras et du crâne, avant de prendre la fuite.

Les premiers éléments de l'enquête avaient privilégié la piste «d'un règlement de comptes au sein de la communauté sri-lankaise».

L'un des deux suspects, également d'origine sri-lankaise, a été retrouvé et interpellé dimanche à Amiens (nord) dans le cadre d'une autre affaire, cette fois d'enlèvement.

L'homme de 28 ans a été arrêté en compagnie d'une jeune fille de 17 ans, parente éloignée qu'il voulait épouser contre son gré et qu'il est soupçonné d'avoir enlevé le 20 mars à Goussainville, en région parisienne, selon des sources proches de ce dossier.

Embarquée de force

Une enquête pour enlèvement et séquestration en bande organisée avait été confiée à la police judiciaire de Versailles (près de Paris) après que l'adolescente a été vue embarquée de force dans une voiture par trois personnes sur le chemin du lycée.

Avant l'arrestation, l'adolescente était apparue au côté de cet homme dans des vidéos publiées sur les réseaux sociaux. Elle y disait être volontairement partie avec lui. Toutefois, «elle avait fini, après plusieurs contacts avec sa famille, par reconnaître qu'elle n'était pas avec ce monsieur de son plein gré», a indiqué une source proche de l'enquête. (afp/nxp)

Créé: 13.04.2018, 20h14

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.